Connectez-vous
Site de l'Association des Enseignants des Sciences de la Vie et de la Terre au Maroc

Demnate :projet " maternité sans risque "



Demnate :projet " maternité sans risque "
Contexte :
La mortalité maternelle et périnatale au Maroc ont connu une légère baisse au cours des dix dernières années, néanmoins le taux reste élevé et représente un problème de santé publique. D’après une enquête publiée par le ministère de la santé 2003, le taux de mortalité maternelle à l’échelle nationale est de 227 pour 100 000 naissances vivantes. Ce chiffre est encore plus élevé en milieu rural (286 pour 100000 naissances vivantes contre 168 en milieu urbain). D’après la même enquête la mortalité néonatale responsable de la moitié de la mortalité infantile est de 19,7 pour mille naissances vivantes.
Le nombre d’accouchement en milieu surveillé, est passé de 31% en 1992 à 43% en 1997 et à 63% en 2003-2004 au niveau national et de 14% en 1992 à 20% en 1997 et à38% en 2003-04 en milieu rural.
Ces chiffre reflètent l’absence de structures d’accueil adéquates et du personnel pouvant prendre en charge les femmes en couches dans le milieu rural et notamment dans les régions enclavées.
Stratégie nationale de réduction de la mortalité maternelle et périnatale :
C'est une stratégie qui a permis de faire de la réduction du taux de mortalité maternelle une "priorité nationale". Elle se propose de :
- Améliorer la qualité de prise en charge de l’accouchement au niveau des maternités hospitalières,
- Améliorer la couverture et la qualité de prise en charge de la grossesse et de l’accouchement au niveau du réseau de soins de santé de base et améliorer les relations entre les différents niveaux d’intervention,
- Renforcer les actions en faveur de la Planification Familiale

Contraintes

La réduction de la mortalité maternelle reste liée à des facteurs multiples dont certains se trouvent en dehors du contrôle du secteur de la santé :
• Qualité faible de prise en charge des Soins obstétricaux d’urgence
• Pratiques traditionnelles et faible participation communautaire
• Implication faible des ONG et du secteur privé dans l’offre des services de santé
• Autres facteurs : analphabétisme, accessibilité géographique, pauvreté...



Objectifs du projet :
Objectif général :
Contribuer à l’amélioration de la santé de la mère et réduire d’avantage le taux de mortalité maternelle et périnatale dans la commune de Tifni (et les communes environnantes )

Objectifs spécifiques :

• mise en fonctionnement de la maison d’accouchement d’iminifri
• Information et sensibilisation de la population sur les risques et complications liés à la grossesse et à l’accouchement. Et sur la planification familiale.
• Encouragement de la commune de tifni et les communes environnantes à créer des plans de transport d’urgence ;


Résultats attendus :

• Le taux de mortalité maternelle et périnatale est réduit dans la commune de tifni
• le taux de consultation médicale avant l'accouchement et le taux d'accouchement en maison d’accouchement sous contrôle médical sont améliorés
• la population ( femmes de 15 douras ) est sensibilisée sur les risques et complications liés à la grossesse et à l’accouchement et sur la planification familiale.
• La maison d’accouchement est équipée, aménagée et le jardin est mis en place,
• un séjour anté et post accouchement acceptable est garanti dans la maison pour les femmes .

Activités du projet :

• équipement de la maison d’accouchement par le matériel nécessaire.( voir liste)
• rafraichir les salles de la maison ( peinture…)
• aménagement d’un jardin devant la maison pour améliorer l’environnement
• organisation d’une séance de sensibilisation pour chaque douar de la commune sur les risques et complications liés à la grossesse et à l’accouchement et sur la planification familiale.
• Achat de matériel de cuisine ( frigo ,cuisinière et ustensiles ….)
• Plaidoyer auprès des présidents des communes pour avoir des transports d’urgence ( ambulance)
• Mettre en place et formation de 5 femmes sentinelles dans les douars de la commune
• Doter les femmes sentinelles de téléphone portables


Partenaires:

• Santé Demnate
• AESVT Demnate
• Carrefour des cultures ( Cenon / Bordeaux)

Partenaires potentiels :

• Commune de tifni
• INDH


Ce qui a été réalisé :

l’AESVT et carrefour des cultures ont donc commencé la préparation de ce projet . C‘est ainsi qu’il y’a eu :
- visite de carrefour des cultures à Demnate pour voir les lieux .
- Voyage de l’AESVT en France pour discuter avec la mairie et le consulat du Maroc à Bordeaux
- Réunion avec la mairie de Cenon
- Réunion avec le conseil général de Gironde
- Réunion avec les femmes qui visiteront Demnate
- Réunions de l’AESVT avec le personnel du centre sanitaire de Demnate
- Visites du local ( maison d’accouchement )
- Récolte du matériel en France par l’association Carrefour des cultures
- Achat d’une remorque 33 m3 pour acheminer le matériel
- identification "des femmes pour femmes" par le centre sanitaire de Demnate et preparation de leur formation de la format


Matériel récolté :

• 3 lits médicalisés
• 2 fauteuils d’appoint
• 1 table à roulette
• 2 supports berceaux bébé
• 1 inox avec trois tiroirs
• 1 pied à perfusion
• 2 pompes à placenta
• 1 chariot pour matériel anesthésie
• 2 scialytiques *
• 3 brancards sur roues
• 1 assistant muet
• Des bassins
• 1 table pour consultation (gynécologie) avec étriers et électrique
• 1 tabouret
• 4 chevets
• 1 table d’opération et accouchement
• 1 grand chariot inox de linge et poubelle
• 2 tables à langer avec placard (matériel de salle d’accouchement)
• 1 lit réanimation
• 3 brancards
• 1 lit médicalisé
• 1 scialytique
• 2 banquettes lit pour mettre dans la chambre du malade

Le matériel qui reste à récolter :

• Echographe portable
• Chaise roulante
• Table chauffante
• Couveuse
• Une cupule de ventouses ‘( différents calibres)+ aspirateur
• Monitoring d’accouchement( complet)
• Bandelettes Kitodiofix( réactifs urinaires)
• Chauffaud ( chauffage de l’ambiance)



Durabilité du projet :
Les procédures suivantes vont contribuer à la pérennisation du projet :
-une convention sera signée entre les parties prenantes ( AESVT, Commune, Santé, Carrefour des cultures, associations locales…)
- Carrefour des cultures enverra selon la disponibilité des médecins et des femmes sages pour la formation continue du personnel de la maison d’accouchement
- Carrefour des cultures et l’AESVT essayeront de contribuer dans les frais de cuisine ( restauration des femmes qui accouchent)
- Carrefour des cultures, l’AESVT et la commune vont contribuer à garantir une recharge téléphonique pour les femmes sentinelles (femmees pour femmes)
- L’AESVT et la santé continueront les séances de sensibilisation
Jeudi 16 Avril 2009
M.Chaouki

BENI MELLAL | KHENIFRA | DEMNATE/AZILAL