Connectez-vous
Site de l'Association des Enseignants des Sciences de la Vie et de la Terre au Maroc

Présentation du projet BADRA



Présentation du projet BADRA
   BADRA: Développement durable au Maroc Programme de renforcement des capacités des échanges en éducation à l’environnement

I. Cadre du projet
le Maroc est confronté à des problèmes complexes en matière de développement et d’environnement. Ses ressources naturelles (terrestres, hydriques et marines) sont menacées tant en quantité qu’en qualité par des risques de dégradation de plus en plus sérieux.
La dégradation de l’environnement se manifeste par l’accroissement de la désertification, la dégradation des écosystèmes, la disparition des espèces animales et végétales, la forte pression sur les nappes phréatiques et la raréfaction des ressources en eau, avec une tendance
vers une situation critique de pénurie d’eau en 2025.  L'érosion et la perte de fertilité des sols, l'envasement des retenues de barrages, l’augmentation des facteurs induisant des changements climatiques (gaz émanant des moyens de transport, des usines, de la dégradation des déchets,…), etc., ont tous un impact à la fois sur l’économie du pays et sur la qualité de vie quotidienne des populations.
Le processus de dégradation est par ailleurs  accentué par le manque de coordination et de synergies des actions initiées par les acteurs nationaux et locaux en matière d’éducation et de sensibilisation à l’environnement
afin de remédier à ces contraintes et pour combler le manque d’intérêt porté au développement durable et l’éducation environnemental au Maroc, le projet Badra a été lancé en partenariat entre l'AESVT et l'association hollandaise IVN. étalé sur 3 ans, le projet vise à renforcer les compétences des cadres et la capacité d’agir de l’AESVT en matière d’éducation à l’environnement.
II. Objectifs  du projet
1.       Développer un politique pour attirer, mobiliser et retenir des volontaires pour l’AESVT en éducation à l’environnement.
2.       Renforcer le fonctionnement éducatif des centres régionaux d’éducation à l’environnement et développement durable.
3.       Développer l’approche territoriale pour connaître l’environnement dans une optique pluridisciplinaire et transversale de durabilité.
 
III. Résultats du projet
1.   10 centres de l’AESVT ont appliqués une politique de mobilisation des volontaires.
2.  7 centres répondent aux critères de qualité concernant leur travail éducatif et les cadres sont formés aux compétences pertinentes.
3.  Les cadres (2 centres) AESVT sont formés et appliquent l’approche territoriale dans leurs programmes
 
VI. Activités principales
 
Résultat 1: 10 centres de l’AESVT ont appliqués une politique de mobilisation des volontaires
1.0  Réunion de coordination et atelier du lancement du projet
1.1  Inventaire et présentation du rapport de la mobilisation et motivation des volontaires marocains
1.2 Formation (en 4 ateliers de travail) en politique de mobilisation des volontaires et stratégie communicationnelle de 20 cadres et l'application dans les AESVT-centres
1.3  Réaliser le fascicule de la politique de mobilisation et gestion des volontaires
1.4  Adopter et implémenter un programme de mobilisation et gestion des volontaires
1.5  La conception et la production de communication et la mise en œuvre d’une campagne nationale pour une meilleure connaissance de l’AESVT par des volontaires potentiels
 
Résultat 2: 7 centres répondent aux critères de qualité concernant leur travail éducatif et les cadres sont formés aux compétences pertinentes
2.1  Visite de travail aux Pays-Bas pour apprendre à la gérance éducative des centres locaux EE néerlandais
2.2  Formation en gestion éducative des centres en 4 jours
2.3  Développement d’une stratégie éducative par centre
2.4  Préparation de deux jumelages des deux centres EE néerlandais avec deux centres EE marocains (la formulation des deux conventions)
 
Résultat 3: Les cadres (2 centres) AESVT sont formés et appliquent l’approche territoriale dans leurs programmes
3.1  Formation en l’approche territoriale en 4 jours
3.2  La réalisation du fascicule sur l’approche territoriale
3.3  Le développement et la mise en place de l’approche territoriale dans 2 centres
 
V/Partenaires du projet
 
L’IVN est une organisation qui s’occupe de l’éducation environnementale. Elle compte plus de 125 employés et 17.000 volontaires à travers toute la Hollande. L’objectif du réseau de volontaires est de soutenir IVN sur leur activités, de développer et d’intéresser les populations locales à l’environnement et la nature.
Dans le cadre du projet BADRA, L'IVN est responsable pour le financement du programme, l’organisation des visites aux Pays-Bas et les rapports au département MATRA de la Ministère des Affaires Etrangers aux Pays-Bas.
 
L’AESVT est le partenaire marocain et est responsable de mise en œuvre ce projet au niveau de Maroc. L’AESVT est une association nationale spécialisée en éducation à l’environnement par l’organisation de formation et l’encadrement des clubs d’environnement et la production de documents relatifs à l’éducation à l’environnement par rapport à des thématiques environnementales précises. Mme Malika Ihrachen fait la coordination générale du projet
 
 


Mercredi 14 Mars 2012


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 11 Mai 2012 - 20:00 célébration de la clôture du projet badra

Samedi 14 Avril 2012 - 21:24 Sortie de Formation

projet seismes | Projet Badra | projet SIDA avec Fm | Projet Changement Climatique | Projet Drosos | Projets de sections