Connectez-vous
Site de l'Association des Enseignants des Sciences de la Vie et de la Terre au Maroc

’Projet d’éducation et de sensibilisation à l’environnement sur les zones humides :Les zones humides, importance et enjeux’’

Ce projet intitulé ‘’Projet d’éducation et de sensibilisation à l’environnement sur les zones humides. Les zones humides, importance et enjeux’’, qui entre dans le cadre du Programme d’appui aux ONG nationale "Renforcement des ONG pour la mise en œuvre des accords environnementaux au Maroc" financé par l’AECID et exécuté par l’organisation SEO/BildLife.
Il comporte un certain nombre d'activité selon un programme définit comme suite:



’Projet d’éducation et de sensibilisation à l’environnement sur les zones humides :Les zones humides, importance et enjeux’’
  1. Activité pour les élèves du 18/11/2011

 

1/     Correspondances:

Des correspondances ont été adressées aux services suivants:

·      Délégation du Ministère de l'Eduction Nationale;      

·      Proviseur du lycée Tarik Ibn Zyad;

·      Proviseur du lycée Mohamed V;

·      La direction de l'institution Chaimae.

Les informant du cadre projet: “ Les zones humides, importance et enjeux ” présentant le programme des activités et fixant le nombre des élèves à participer de chaque établissement. Les élèves invités à participer sont du niveau Bac série science expérimentale, option Science physique. De même une invitation a été adressée à tous les enseignants de la section de l'AESVT Ifrane.

2/ Activité sur le terrain

·      L'encadrement a été assuré par les professeurs suivants:

Melle Fouzia, Mr Chillasse, Mr Abba, Mr Nana, Mr Hachimi et Mr El Khomsi

·      Le suivi des activités  a été assure par la presse locale en la personne de Mr Drihem

·      Assistance: Said Azelmat

·      Chauffeur Bus: Tarik

 2/     Déroulement des activités sur le terrain

-          Départ d'Azrou vers Afennourir à 8h45

-          Arrivée au site  à 9h30

Lors du trajet, les encadrants ont expliqué aux élèves le cadre du projet, ses objectifs et le concours auquels ils appelés à participer après leur retour d'Afennourir.

Les élèves ont été repartis en deux groupes qui ont profité de manière  alternative à l'activité de description du paysage en utilisant le manuscrit préparé à l'avance, cette activité est  assurée par Hachimi My Driss,

 

La deuxième activité assurée par le professeur Lahcen Chillasse concerne l'observation des oiseaux ( Birdwatching)  par des moyens mis à la disposition par la direction du Parc National d'Ifrane(PNI) et Mr Chilass, cette observation a permis la reconnaissance des oiseaux et leur description.

Les deux groupes ont participé à la troisième activité concernant la détermination de la qualité de l'eau d'Aguelmam Afenourir encadré par le professeur Abba El hassan, ceci à partir des caractéristiques physico-chimiques et biologiques de l'eau à travers des manipulation in situ par des appareils portatifs conçu pour la détermination du pH (pHmètre), la minéralisation de l'eau (Conductivimetre), la température (appareil à pH) et le taux d'oxygène dissous (Oxymètre), l'ensemble des appareils ont été mis à la disposition de l'association par le Centre National d'Hydrobiologie et de Pisciculture d'Azrou (CNHP) Pour les caractéristiques biologiques, des échantillons de faune benthique ont été prélevés par un filet troubleau puis déterminés sur place par loupe binoculaire à partir d'une clé de détermination.

 

Une quatrième activité sur la prise des empreintes de la faune terrestre a été assurée par  Hamid Nana en utilisant le gypse et une fiche avec différents empreintes élaborée par l'association.

A la fin des activités une discussion a été ouverte sur les services écologiques et économiques fournis par les zones humides en général et le  lac d’Aguelmame Afennourir en particulier, sans oublier les menaces qui le mettent en danger les zones humides.


’Projet d’éducation et de sensibilisation à l’environnement sur les zones humides :Les zones humides, importance et enjeux’’

     II-            Activité avec la population locale du 27/11/2011

 Une réunion de  préparation de l'atelier de concertation a été tenue le 12/11/2011 par les membres du bureau de la section d’Ifrane de l'AESVT et le président et des membres de l'association sylvopastorale (AGS) d'Ait Mouli, tribu dont dépend le lac d’Aguelmame Afennourir, après discussion, la date de 20/11/2011 a été retenue pour la tenue de l'atelier de concertation sur le site même d'Afennourir. Les conditions climatiques ainsi que le déroulement de la compagne électorale du 25/11/2011 nous ont contraint à reporter la tenue de cet l'atelier au 27/11/2011.

A deux reprises des invitations ont été adressées aux différents partenaires de l'AESVT dans la province d'Ifrane qui sont respectivement:

·                         Mr Le Gouverneur de la province d'Ifrane,

·                         Mr le Directeur provincial des  eaux et forêts,

·                         Mr le Chef du service socioeconomique de la province,

·                         Mr le délégué du MEN,

·                         Mr le délégué de la santé public,

·                         Mr le directeur du PNI,

·                         Mr le directeur provincial du ministère de l'agriculture,

·                         Mr le responsable local de l'ANOC,

·                         les membres de l’AGS d’Aït Mouli riveraine du lac d’Afennourir,

·                         l’Association Afennourir pour l'environnement.

L'atelier qui s'est tenu à la maison de l'étudiante à Ain Leuh (Dar Ettaliba) a été ouvert par par une allocution du secrétaire de l'AESVT-Ifrane, Mr Hachimi My Driss et traduite en Amazigh par Mr Abba El Hassan, a permis aux différents participants de savoir les objectifs de cette atelier.

Organigramme : Alternative: Un participant de la tribu Aït MouliLes poètes Amazigh ont récité des poèmes sur l'importance de l'Aguelmame Afennourir , ses fonctions, les contraintes auquels il est soumit ainsi que la nécessité de l'adoption par la population locale d'un comportement positif envers le site pour un développement durable.

Organigramme : Alternative: Mr Sadik : eaux et forêts d’IfraneLa parole a été donnée à  la population locale qui à tour de rôle se sont relayés à présenter les différentes conditions précaires dont lesquelles souffrent, à savoir l'habitat insalubre, l'isolation totale surtout en période d'enneigement, déperdition scolaire des enfants, les problèmes de santé , le manque de moyen de subsistance pour la population et leur bétail, le manque ou l'absence de points d'eau, le chaumage de la jeunesse…, tous ces problèmes ont des impacts sur leur niveau culturel, socioéconomique et par consequent des impact négatifs sur la zone humide de l'Aguelmame Afennourir.

Les  différents services extérieurs ont relayés à leur tours et ont félicité l'association sur cette atelier, et ont expliqué chacun de son coté comment leurs départements peuvent (ou ont œuvré) œuvrer à la résolution de certains problèmes posés.


’Projet d’éducation et de sensibilisation à l’environnement sur les zones humides :Les zones humides, importance et enjeux’’


Enfin de l'atelier, des recommandations ont été soulevés par les différents participants:

·                      Appel à l'AESVT section Ifrane pour organiser un autre atelier de concertation en présence de tous les acteurs qui peuvent intervenir d'une façon ou d'une autre dans le développement et la conservation de la zone d'Aguelmame Afennourir;

·                      Construction d'étables et de refuges pour les troupeaux;

·                      Construction d'un dépôt d'alimentation de bétail dans la région pour diminuer l'impact sur la forêt en hiver;

·                      Subvention par l’Etat de l'alimentation du bétail;

·                      Réalisation de points d'eau (abreuvoirs pour le bétail)en dehors du périmètre du lac pour diminuer l'impact et la pression ovine sur l'Aguelmame Afennourir ;

·                      Soutient aux activités génératrices de revenu et créatrices d'emplois dans la région;

·                      Construction et réparation de voies d'accès pour faciliter le déplacement de la population surtout en période hivernale;

·                      Réalisation de structure scolaire adaptée à la population;

·                      Organisation des activités autour de la thématique des plantes médicinales et aromatiques (PAM);

·                      Implication de l'Agence du bassin Hydraulique de Sebou et et celle de l'Oum Errabia pour l'amélioration et la préservation du site;

·                      Mettre en place de projets concernants le PSE (payement des services écosystémiques),

·                      Encourager la population à s'organiser sous différentes associations;

·                      Recherche des fonds pour la réalisation de projets pour les différentes associations;

·                      Mettre à la disposition de la population locale des lots d'exploitation forestières une fois organisés en coopérative;

·                      Les communes rurales doivent affecter une partie des revenues forestiers pour les aménagements et l'aide à la population locale;

·                      Labellisation des produits forestiers et pré forestiers;

·                      Synergie des efforts de tous les intervenants pour un développement global et intégré;

·                      Création d'un lobby pour l'institution d'une nouvelle loi regissant la relation entre le citoyen et son environnement.

Jeudi 8 Décembre 2011


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 18 Avril 2012 - 00:20 JU-Ifrane, une réussite

MEKNES | SEFROU | Activités des sections | AZROU/IFRANE | FES | wazzane